L’inventaire des moulins du Tarn-et-Garonne par le C.A.U.E.

Dans les années 1999-2000 le CAUE du Tarn-et-Garonne (Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) a débuté une étude dans le cadre d’une politique de valorisation des moulins du département. Ce projet, soutenu par le Conseil Départemental et l’Association des Moulins du Quercy, n’a pu être mené à son terme pour tout le département, faute de reconduite des subventions.
Le travail effectué sur le département en général et certaines zones tests en particulier, reste très riche d’informations, même (et surtout si ?) ce travail datant de 20 ans beaucoup des sites ont pu changer.
Ci-dessous les documents consultables, suivi d’un bref descriptif de leur contenu:

éléments de documentation moulins du Tarn-et-Garonne CAUE82

ELEMENTS DE DOCUMENTATION MOULINS DU TARN-ET-GARONNE

Présentation du projet et des documentations utilisées, bibliographie, historique des moulins, liste et cartographie non exhaustives de ceux-ci (31 Mars 1999).


L’ENQUETE AUPRES DES COMMUNES

Le CAUE a contacté 195 communes du département pour les interroger sur les moulins présents sur leur territoire. Moins de 40% ont répondu.
Ci-dessous les réponses des communes, classées dans l’ordre alphabétique des cantons auxquelles elles appartiennent (Mars 2000):

Le document complet (169 pages) est téléchargeable ICI .


LES CANTONS DE CAYLUS
ET DE SAINT-ANTONIN-NOBLE-VAL
&
VALLEES DE L’AVEYRON AMONT
ET DE LA BONNETTE

Deux documents ont fait un inventaire plus complet des moulins des deux vallées (Juin 1999) et deux cantons (Février 2000), avec informations et parfois plan des moulins répertoriés.
L’étude des vallées a concerné les communes d’Espinas et de Saint-Abtonin-Noble-Val:


INVENTAIRE DES MOULINS A EAU SUR LA GIMONE ET L’ARRATS

Inventaire élaboré avec le Conseil Départemental, le CAUE, l’Association des Moulins du Quercy et la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG), c’est un état des lieux précis de huit moulins sur la Gimone, et de sept sur l’Arrats, précisant les possibilités de réhabilitations pour chacun de ces moulins (en Septembre 1999).