Répondez avant le 30 Décembre à l’enquête!

Enquête publique sur le bassin du Lot médian jusqu’au 30 Décembre 12h00

Nous rappelons que chacun peut répondre à une enquête publique, même si elle ne se rapporte pas à une commune ou un cours d’eau où nous vivons.
Il suffit simplement de se sentir concerné en tant que citoyen, et c’est souvent l’unique occasion de nous exprimer.

L’enquête publique prenant bientôt fin concerne le bassin hydrographique du Lot médian.
Communes concernées dans le département du Lot:
Bach, Beauregard, Beduer,
Cabrerets, Cadrieu, Cajarc, Calvignac, Capdenac-le-Haut, Carayac, Cénevières, Concots, Crégols, Cuzac,
Escamps,
Faycelles, Felzins, Figeac, Frontenac,
Gréalou,
Laramière, Larnagol, Larroque-Toirac, Lentillac-Saint-Blaise, Limogne-en-Quercy, Lugagnac, Lunan,
Montbrun, Montredon,
Promilhanes, Puyjourdes,
Saint-Chels, Saint-Cirq-Lapopie, Saint-Félix, Saint-Jean-de-Laur, Saint-Martin-Labouval, Saint-Pierre-Toirac,
Tour-de-Faure,
Varaire, Vidaillac

Cours d’eau concernés dans le département du Lot:
ru du Bournac,
Calvignac, la Combette,
Donazac,
ru d’Embals, Encèze,
Frayssière,
Girou, Gourg,
Herbemols,
ru de Lentillac-Saint-Blaise,
Paramelle,
ruisseau de Saint-Martin-Labouval, Suc,
Verboul

PRECISION: il s’agit là des cours d’eau référencés pour le plan de gestion, mais il est indiqué que le syndicat de rivière se réserve le droit d’intervenir sur des cours d’eau non identifiés initialement.

documents de l’enquête publique

L’ensemble des documents est disponible sur les sites internet des différentes préfectures concernées, Aveyron, Cantal et préfecture du Lot , ainsi que sur le site celelotmedian.com où ils sont le mieux accessibles.

nous tenons à votre disposition également ci-dessous les documents principaux:
avis d’enquête publique (68 Ko).
dossier descriptif (36838 Ko) .
Atlas cartographique (9882 Ko).

Résumé

Le dossier présente à priori peu d’impacts sur les moulins, aucun cours d’eau n’étant classé en liste 1 (la plus contraignante). De même est indiqué « … nombreux sont les itinéraires qui bordent les cours d’eau ou mettent en valeur le patrimoine bâti lié à l’eau (moulins, lavoirs, sources,…)… » .
Quoiqu’il en soit nous souhaitons insister sur le rôle bénéfique que peuvent apporter les moulins, les chaussées participant au ralentissement des écoulements (dans le cadre de la prévention des inondations), et à la présence d’une biodiversité dans les canaux.
Alors même qu’il s’agit de préservation de l’environnement, la prise en compte du potentiel de production d’énergie 100% renouvelable sur des moulins au bâti hydraulique existant (donc sans nécessité de travaux lourds de conséquence pour le milieux) est inexistante.

Les points restent nombreux pour permettre aux moulins de participer, et la grille d’analyse des bâtis, éditée par les ministères en 2017, n’est toujours pas utilisée dans le cadre des études de bassin alors qu’elle permettrait de réellement prendre en compte le patrimoine bâti des moulins : grille d’analyse .

Quoiqu’il en soit, nous vous invitons vivement à consulter les documents et donner votre propre avis !

Comment répondre à l’enquête publique

compte tenu des délais, le meilleur moyen de répondre reste d’adresser ses avis et documents éventuels (grille d’analyse par exemple?) au syndicat de bassin (adresse mail digbassinlotmedian@gmail.com ) à l’attention du commissaire enquêteur (tout en conservant bien sûr copie de son message envoyé).

Merci d’avance de votre participation

Ce contenu a été publié dans continuité écologique, législation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.