MOULIN BAS à LAPENCHE

le moulin Bas

Présentation

Le moulin Bas, sur le Candé, est situé dans la commune de Lapenche.
L’endroit était déjà occupé par un moulin à l’époque médiévale, comme en atteste certains éléments architecturaux, même si des témoignages datent le moulin actuel du 18ème siècle.
Le site patrimoines.laregion.fr offre une description complète du site

Fonctionnant avec trois paires de meules, le moulin est implanté à l’aval de Lapenche, sur une dérivation longue de 112 mètres prenant les eaux du ruisseau. Il est ainsi situé à 506 mètres de distance du moulin-haut, en amont, et à 1100 mètres environ du moulin de Bro à l’aval (1).
Règlementé en 1905 et possédant toujours de nombreux éléments liés à son activité passée, il est représentatif d’une majeure partie des moulins à eau du Quercy.

Les moulins sur le Candé à Lapenche

Un bref aperçu car les meuniers du moulin Bas occupèrent peut-être d’autres moulins proches.
La carte d’état-major du 19ème siècle fait clairement figurer 6 moulins sur le Candé dans la commune de Lapenche:

  • un moulin à Sainte-Eulalie
  • deux moulins à Coutariac
  • le moulin Haut
  • le moulin Bas
  • le moulin de Bro

    (source geoportail.gouv.fr)

Histoire du moulin Bas

Le moulin Bas et le seul aujourd’hui à encore figurer sur la carte IGN.

architecture

Description des bâtiments selon le service patrimonial de la Région Occitanie(2):
« Le moulin, construit en moellon de calcaire, est couvert d’un toit à longs pans et à croupes. Au nord, la toiture se prolonge pour abriter le porche surélevé desservit par un escalier droit accolé à la façade. Les ouvertures les plus anciennes ont un linteau au tracé segmentaire, d’autres sont rectangulaires.
A l’angle nord-ouest se dresse un pigeonnier couvert d’un toit en pavillon dont les murs sont en pan-de-bois et en brique. Une porte chanfreinée couverte en anse-de-panier dessert le fournil encore doté d’un four de boulangerie en brique datant de la première moitié du 20ème siècle, puis dans la continuité se trouve la salle des meules où sont conservées deux paires de meules.

Au nord de la propriété se trouve la grange-étable construite en moellon de calcaire, les piédroits des ouvertures, harpés, sont en brique et certains linteaux en bois. A l’intérieur, l’espace est divisé en deux vaisseaux : à l’est la grange et à l’ouest l’étable surmontée d’un fenil. A l’extérieur, un vaste auvent utilisé comme remise précède le mur-pignon sud. A l’ouest de la grange-étable, un petit bâtiment (logement?) couvert d’un toit à longs pans est construit en moellon de calcaire. Les pieddroits des fenêtres sont en briques, harpées tandis que les linteaux et les appuis sont en ciment. »

Les meuniers

19ème – 20ème siècle
Les MERLY occupèrent le moulin entre ces deux siècles.
– Jean-Pierre MERLY (1852-1916):
Il y fut meunier au moins depuis 1881 et jusqu’à son décès en 1916; il était déjà meunier à 24 ans en 1876, date de son mariage, mais peut-être pas à Lapenche: sa famille comme celle de son épouse Louise Donnadieu étaient partagées entre les communes de Lapenche dans le Tarn-et-Garonne et celle de Belfort en Quercy dans le Lot, distantes de moins de 10 kilomètres.
Son père Antoine MERLY (1821-1876) était lui-même meunier; mais rien n’indique que c’était au moulin Bas de Lapenche.
– Antoine MERLY (1878-0000), prend la suite de son père Jean-Pierre comme meunier au moulin Bas (il était déjà recensé comme meunier avec son père en 1901); quant au jeune frère d’Antoine, Emile (1844-????), il sera recensé en 1921 comme meunier au lieu-dit Foile, à Lapenche.

Actes administratifs et règlementaires

22 Juin 1852
arrêté préfectoral autorisant le moulin Bas à utiliser provisoirement des hausses mobiles sur le barrage, jusqu’au jour où il sera procédé à une règlementation de l’usine.
22 Février 1904
Une pétition de propriétaires riverains et habitants du village, se plaignant des inondations causées selon eux par une mauvaise gestion du moulin.
8 Mai 1904
Une enquête publique démarre pour vingt jours afin de déterminer la question de la règlementation du moulin
10 Novembre 1904
Visite des lieux par l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées
14 Février 1905
Rapport de l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées en vue de l’établissement du règlement d’eau. le document (devant faire l’objet d’une nouvelle numérisation) : rapport de l’ingénieur .
En annexe, les plans des lieux et des profils en long et en travers, dressés par l’ingénieur ordinaire à la même date, et vérifiés et présentés par l’ingénieur en chef le 20 Février:
plan des lieux .
profils en long et en travers – page 1 .
profils en long et en travers – page 2 .

Données hydrographiques

dans le cadre du « Réveil des moulins » la fiche relative au moulin Bas incluant les données hydrologiques est disponible ici:

Sources documentaires

  1. Archives Départementales du Tarn-et-Garonne
  2. patrimoine.région.fr