Bassins Céou, Germaine et Tournefeuille

Bassins du Céou, de la Germaine et du Tournefeuille

La mise en ligne du détail des moulins présents sur ce territoire du nord du département du Lot est en cours (le contrat de rivière 2002 mentionnait 70 seuils sur ces 3 cours d’eau).

Concernant le Céou et ses affluents, à lire « Les moulins à eau du Céou et de ses affluents« , édité en 2014.

le Céou et ses affluents

Selon l’administration le Céou prend sa source dans la commune de Séniergues pour rejoindre la Dordogne, après 55,07 kilomètres, dans la commune de Vézac. Il traverse ainsi 20 communes, et 17 ruisseaux se jettent dans son cours.
Il est enregistré sous le code Sandre P24-0400 (source: sandre.eaufrance.fr)

Certains diront que la véritable source est la fontaine de Montfaucon qui alimente le « ruisseau de la fontaine de Montfaucon », tel que dessiné dans le cadastre de 1841 ( source archives.lot.fr , cote 3P2663 ). Sur ce plan figurent deux bâtis vraisemblablement moulins (l’un cadastré n°14 et le second n°9), ne pouvant être utilisés que ponctuellement à l’époque au vu du débit et de la configuration des lieux. Il reste peu de ces bâtiments aujourd’hui mais leur trace reste est encore visible.

Les moulins à eau situés sur le Céou (indiqués en gras ceux encore en activité en 1925), de la source à la rivière Dordogne :

  1. moulin (?) cadastré n°14 en 1841 à Montfaucon, sur le ruisseau de la fontaine de Montfaucon
  2. moulin cadastré n°9 en 1841 à Montfaucon, sur le ruisseau de la fontaine de Montfaucon. Le bâtiment est clairement identifié comme moulin sur le plan par son symbole de rouet
  3. moulin que nous appellerons « des Vitarelles« , cadastré n°830 en 1841 à Monfaucon sur le même ruisseau et identifié sur le plan par son symbole de rouet.
  4. le Moulinal, cadastré n°782 en 1841 à Montfaucon (mais depuis 1935 commune de Séniergues). identifié comme moulin sur le plan de 1841.
    Après le Moulinal le cours d’eau semble disparaître pour ne réapparaître que plus bas, au sud du lieu-dit Gachard sur la commune de Séniergues.
  5. le moulin de Clarziot (1840, cadastre napoléonien), sur la commune de Vaillac (46240 Coeur-de-Causse).
    Ce moulin était situé à la confluence du ruisseau de Vaillac et de celui de la fontaine de Montfaucon. En aval, sur les cartes du 19ème siècle, le cours d’eau prend enfin le nom de Céou.
  6. le moulin de la Rode (1840, cadastre napoléonien), sur la commune de Vaillac
  7. le moulin de Belague, le premier à être indiqué encore en activité en 1925 selon les états statistiques. Situé sur la commune de Vaillac il est sans titre en 1925 et appartenait alors à cette date à Alphonse Delfour.
    le lieu-dit « moulin » apparait toujours sur les cartes IGN).
  8. le moulin de Graulière, à la limite communale entre Vaillac et Frayssinet (46310).
    En activité en 1925 et règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Féréol Mazet et avait été transformé en pressoir à huile.
  9. le moulin de Tuffery, à Frayssinet
    En activité en 1925 (sans titre), le moulin appartenait à Guillaume Pugnet
  10. le moulin de Boulezac, à Frayssinet
  11. le moulin Grand, à Saint-Chamarand (46310)
    En activité en 1925 (règlementé par arrêté préfectoral), le moulin appartenait à monsieur Jardel..
  12. le Moulinou, à Saint-Chamarand
    En activité en 1925 il était lié au précédent, règlementé à priori par le même arrêté et appartenant au même Théodore Jardel.
  13. le moulin de Barrat, à Saint-Chamarand
    En activité en 1925 (sans titre à l’époque) il appartenait à Ernest Mazet
  14. le moulin de Robert, à Saint-Germain-du-Bel-Air (46310)
    En activité en 1925 et règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Jean-Louis Murat et avait été transformé en pressoir à huile.
  15. le moulin d’Aulié, à Saint-Germain-du-Bel-Air
    En activité en 1925 et règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait au même Jean-Louis Murat
  16. le moulin de l’Île, à Saint-Germain-du-Bel-Air
    Ce moulin était sur une dérivation là ou le ruisseau de Foulade rejoint le Céou
  17. le moulin de Finoul, à Saint-Germain
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Jean Ruamps
  18. le moulin de Cossoul, à Saint-Germain
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Jean Besse
  19. le moulin de Laborie, à Saint-Germain
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à François Avezou
  20. le moulin de Veyrières, à Concorès
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Angéline Lacombe
  21. le moulin des Donnes, à Concorès
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Jean Claret
  22. le moulin de Peyroux, à Concorès
    règlementé par arrêté préfectoral, le moulin appartenait à Eugène Grangié
  23. le moulin de Poudens, à Dégagnac
    sans titre à l’époque, le moulin appartenait à Marcellin Gatiniol
  24. le moulin de Costeraste, à Gourdon
    sans titre à l’époque, le moulin appartenait à monsieur Delbos
  25. le moulin de Labarthe, à Léobard
    sans titre à l’époque, le moulin appartenait à Marcel Viel
  26. le moulin de Jardel-Bas, à Salviac
    sans titre à l’époque, le moulin appartenait à Auguste Valette.

Les 17 affluents recensés du Céou sont les suivants, selon leur dénomination actuelle administrative:

  1. le « P2461020« , d’une longueur de 4 kilomètres
  2. le « P2461010« , d’une longueur de 2 kilomètres
  3. le « P2431010« , d’une longueur de 3 kilomètres
  4. le Foulon, d’une longueur de 3 kilomètres
    c’est le premier affluent « important » proche de la source du Céou, il était autrefois appelé ruisseau de Vaillac et traverse le village du même nom; 2 moulins y figurent sur le cadastre napoléonien de 1840:
    – le moulin Fouillade (1840, cadastre napoléonien), situé au sud du village,
    – le moulin de Mr Combes (1840, cadastre napoléonien), situé au nord du village.
    Le Foulon ou ruisseau de Vaillac rejoint ensuite le Céou au niveau de l’ancien moulin de Clarziot mentionné plus haut.
    On notait également à Vaillac la présence du moulin à vent de la Grave (cad. napoléonien, 1840).
  5. le « P2401000« , d’une longueur de 3 kilomètres
  6. le « P2431000« , d’une longueur de 3 kilomètres
  7. le Riol, d’une longueur de 4 kilomètres
  8. le « P2411000« , d’une longueur de 4 kilomètres
  9. le « P2481000« , d’une longueur de 4 kilomètres
  10. le Foulade, d’une longueur de 4 kilomètres
  11. le Peyrilles, d’une longueur de 5 kilomètres
  12. le Rêt, d’une longueur de 5 kilomètres
  13. le Tirelire, d’une longueur de 6 kilomètres
  14. le Rivalès, d’une longueur de 7 kilomètres
  15. la Lousse, d’une longueur de 9 kilomètres
  16. le Bléou, d’une longueur de 15 kilomètres
  17. l’Ourajoux, d’une longueur 23 kilomètres

le foulon (appelé ruisseau de Vaillac en 1840):
Affluent le plus proche de la source du Céou, le ruisseau de Vaillac traverse la petite commune du même nom et faisait fonctionner plusieurs moulins:
1. le moulin Fouillade (1840, cadastre napoléonien), situé au sud du village,
2. le moulin de Mr Combes (1840, cadastre napoléonien), situé au nord du village.
Le ruisseau de Vaillac rejoignait ensuite le Céou au niveau du moulin de Clarziot mentionné plus haut.


La Germaine (Marcillande) et ses affluents

Même si on considère un cours d’eau unique, celui-ci porte le nom de Marcillande à sa source pour être nommé Germaine plus en aval.
La Germaine (Marcillande) prend sa source dans la commune de Gourdon à 210 mètres d’altitude, pour rejoindre la Dordogne, après 15 kilomètres, dans la commune de Groléjac.
Elle traverse 3 communes et 2 ruisseaux se jettent dans son cours.

Code Sandre: FR74

sources: sandre.eaufrance.fr / fr-academic.com /

Le Tournefeuille et ses affluents

Le Tournefeuille prend sa source dans la commune de Payrac pour rejoindre la Dordogne, après 14,59 kilomètres, dans la commune de Pechs-de-l’espérance.
Il traverse 9 communes et 2 ruisseaux se jettent dans son cours.

Code Sandre: P2330500

source: sandre.eaufrance.fr

bassins versants du Céou et de la Germaine

source: syndicat mixte des bassins versants du Céou et de la Germain

les cours d’eau de ces 2 bassins sont:

  • Le Céou
  • Le Bléou
  • L’Ourajoux
  • Le Palazat
  • Le Peyrilles
  • La Lousse
  • Le Foulon (Vaillac ?)
  • Le Saint-Clair
  • Le Saint-Romain
  • Le Riol
  • Le Comborde
  • Le Merdalou
  • La Germaine (Marcillande)
  • La Relinquière
  • Le Laumel
  • Le Luziers
  • Le Rivalès
  • Le Foulade
  • Le ru de Saint-Chamarand
  • Le ru de Bouzic
  • Le Beaumat
  • Le Rêt
  • Le Tirelire(Frayssinet ?)
  • Le Mandalou
  • Le Lécadou
  • La Melve Le Lizabel

19 Septembre au 18 Octobre 2022 :

Enquête publique en vue du programme de gestion des cours d’eau des bassins versant du Céou et de la Germaine, période 2022-2027.
Voir notre article complet .

7 Décembre 2015 au 7 Janvier 2016 :

Enquête publique en vue du programme de gestion des cours d’eau des bassins versants du Céou et de la Germain, période 2016-2020.
Cette enquête a vu une très faible participation du publique, aucun commentaire n’ayant alors été fait concernant les moulins:

 

2002 :

Mise en place d’un contrat de rivière pour le Céou, la Germaine et le Tournefeuille, affluents de la Dordogne: voir le dossier de synthèse .